Erasmus

Contributeurs de Leonardo da Vinci et Erasmus

À partir de 2004 Medieval Association culturelle italienne travaille à Programme Leonardo da Vinci et par 2009 également avec l' Erasmus. En particulier, il a salué les deux ans 2004/2005, 2005/2006 et 2006/2007 trois jeunes hommes venant de’Universitat Jaume I pour un stage 24 semaines chacune au cours de laquelle ont été réalisés dans la recherche pour documenter la relation intense entre l'Espagne et l'Italie au Moyen Age. Sandra Garcia Tena, Israël Une. Roca Fernández et Vincent Segarra Chabris Ils ont également collaboré à l'organisation et à la promotion des événements que notre Association a fait au cours des dernières années. Pour l'exercice biennal 2007/2008 vient d'arriver María Díez Pérez, Diplômé en histoire moderne à’Université de Cantabrie, grâce au programme signé par le Chambre de commerce de Cantabrie. Comme le premier engagement, En plus de la poursuite de la recherche initiée, Marie maintient et met à jour le blog Espagne médiévale. Pour l'exercice biennal 2008/2009 nous avons profité de la collaboration de José María Estrella que, En plus de poursuivre les recherches déjà réalisées dans les années précédentes, manipulés relations publiques et a été responsable pour le tournage vidéo de nos événements. À partir de 7 Février 2009 collaboration avec noi Lidia Rwidan, étudiant à l' Université Jagellonne Cracovie. À partir de 25 Mars 2009 est avec nous, pour un stage de trois mois, Silvia courber dell’Universitat Jaume I. À partir de 15 Juin 2009 est avec nous pendant trois mois, Eva Sanz Alcarez de l'Université. De Septembre 2009 coopère avec nous Irene Zucchetti, stagiaire à l'Université catholique de Milan, qui supervise les visites guidées de la huitième édition de Moyen-Age à la Bibliothèque. À partir de 1 Février 2010 Erica Vaini, stagiaire à l'Université catholique de Milan, nous aider dans l'organisation et la promotion d'événements. À partir de 1 Avril 2010 a été avec nous pendant six mois aussi Nieves Perez, de stagiaire’Universitat Jaume I. À partir de 2 novembre 2011, pendant trois mois, est avec nous Monika Brožek de Université Jagellonne Cracovie. À partir de 1 Février 2012 pour six mois avec nous Claudia D'Angelo Fonfría de stagiaire’Universitat Jaume I. À partir de 6 Février 2013 a été avec nous pendant quatre mois Andrea GarcíaPrado serait, de stagiaire’Universitat Jaume I. Jusqu'à 22 Décembre 2013 est avec nous Eva Gil Rodriguez dell’Université Autonome de Barcelone. À partir de 22 Juillet 2015 est avec nous Marc Ripollés Piqueras dell’Universitat Jaume I. À partir de 4 Juillet au 4 novembre 2016 est avec nous Marta Forano dell’Universitat Jaume I.

Le programme Leonardo da Vinci né 6 Décembre 1994.Proposer à promouvoir une nouvelle politique communautaire dirigée à la formation professionnelle, entre les différentes activités prévoit des opérations à la mobilité transnationale:
– renforcer la dimension européenne de la formation initiale et / ou permanent.
– obtenir des relations plus étroites entre les systèmes de formation européens et les diverses contreparties (entreprises, responsable de la formation – y compris les écoles professionnelles – partenaires sociaux, université, etc.), afin d'améliorer la qualité, l'accès et la mobilité, ainsi que de promouvoir la coopération.

Leonardo sera, par conséquent, à toutes les entités publiques et privées qui opèrent dans le cadre de la formation professionnelle au niveau national et européen: entreprises, organisations professionnelles au niveau local, national et communautaire, organismes de formation, université, pouvoirs publics, centres et instituts de recherche. Le programme permet:
– jeunes en formation initiale, des universitaires et des gestionnaires des ressources humaines, de faire partie de leur formation dans un autre État membre
– les enseignants et les spécialistes de l'éducation pour améliorer, par des échanges, la qualité de leurs actions, ainsi que de renforcer l'échange industriel et technologique et la compétitivité des.

Avec sa décision de 26 Avril 1999 le Conseil des ministres de l'Union européenne identifie les objectifs généraux de la deuxième phase du programme Leonardo da Vinci, 2000 – 2006:
– améliorer les compétences et les compétences, en particulier les jeunes, au cours de la formation professionnelle initiale à tous les niveaux, notamment par la formation et l'apprentissage travail professionnelle, afin de favoriser la capacité d'intégration et de réinsertion
– améliorer la qualité de la formation professionnelle continue, et l'acquisition de qualifications et de compétences tout au long de la vie, afin d'augmenter la capacité d'adaptation en particulier dans le visage des innovations technologiques et organisationnelles
– promouvoir et renforcer la contribution de la formation professionnelle au processus d'innovation, d'améliorer la compétitivité et l'esprit d'entreprise, notamment en vue de nouvelles possibilités d'emploi.

La Programme SOCRATES II favorise la coopération européenne dans huit domaines: de l'école à l'enseignement supérieur, par les nouvelles technologies dans l'éducation des adultes. La section de SOCRATES II consacré à l'enseignement supérieur (“ERASMUS”) continue et s'étend du Programme d'action communautaire dans le domaine de la mobilité des étudiants (“Le programme Erasmus“) adoptée en 1987. Le programme est nommé d'après Erasmus de Rotterdam (1465-1536), philosophe, théologien et humaniste. Adversaire irréductible de la pensée dogmatique dans tous les domaines de la connaissance, Erasmus a vécu et travaillé dans plusieurs pays européens, la recherche de la connaissance, expériences et des connaissances qui peuvent être acquises uniquement en contact avec d'autres pays.

Objectifs
La’ L'enseignement supérieur est un facteur clé pour assurer le développement des ressources humaines de la diffusion de haute qualité de la découverte scientifique et la connaissance avancé par l'enseignement, l'adaptation aux exigences du renouvellement constant des compétences et qualifications professionnelles ainsi que l'éducation des générations futures de citoyens dans un contexte européen. Toutes ces fonctions sont d'une importance cruciale pour le développement à long terme de l'Europe.
L'accélération de l'obsolescence des connaissances et la transformation rapide des moyens par lesquels ces connaissances sont transmises et la mise à jour d'imposer le secteur de l'enseignement supérieur de l'adoption de nouvelles méthodes et le plus haut engagement en faveur de l'apprentissage continu «apprentissage tout au long.
Compte tenu de ces locaux, ERASMUS comprend un large éventail de mesures visant à soutenir les activités européennes des établissements d'enseignement supérieur et à promouvoir la mobilité et les échanges de professeurs et d'étudiants.

Les pays participants
Le programme SOCRATES et l'Erasmus connexes ont été approuvées 24 Janvier 2000 et sera prolongé jusqu'à la fin du programme, à son tour périodiquement rinnovatao.

Principales caractéristiques
Comme par le passé, ERASMUS s'adresse à tous les types d'établissements d'enseignement supérieur (appelé, en général, par le terme “universités quot”), toutes les disciplines et tous les niveaux de l'enseignement supérieur jusqu'à et y compris doctorat.
Alors que la promotion de la «mobilité physique», surtout pour les étudiants, a été l'objectif principal des phases I et II de la ERASMUS, actuellement la section de l'enseignement supérieur de SOCRATES vise à intégrer cette mobilité dans un cadre plus large des activités de coopération visant à développer une “Dimension européenne” toute la gamme de programmes d'études de l'université. “Amener les élèves en Europe et mettre l'Europe à tous les étudiants” est le nouvel esprit du programme ERASMUS: Bien que la mobilité des étudiants continue de jouer un rôle d'une importance centrale dans le programme, sont maintenant offerts des incitations substantielles pour encourager les universités à ajouter une perspective européenne pour les cours suivis par les étudiants qui ne participent pas directement à la mobilité.
Conformément à cet objectif, il met davantage l'accent sur l'enseignement des échanges de personnel, sur le développement des programmes d'études sur les réseaux transnationaux et la thématique pan-européenne. Un soutien spécifique est prévu pour encourager une participation plus large et la diffusion des résultats de ces initiatives. Erasmus encourage aussi les universités à collaborer avec d'autres institutions publiques et privées dans les régions voisines pour mener à bien leurs activités de coopération transnationale, augmentant ainsi les possibilités de coopération inter-régionale entre les pays participants.
Pour l'attribution des fonds de l'UE dans le programme SOCRATES / ERASMUS ainsi que les fonds fournis dans chaque pays participant par les pouvoirs publics, de la même université et d'autres organisations.